C’est l’histoire d’un Clown

Il faisait le plus beau métier du monde. Il faisait rire. Tous l’aimait. Il avait du succès. Ça grandeur, son coeur étaient toujours prêt pour les autres. On aimait être avec lui. Mais ce que personne ne savait. C’est la mélancolie de son coeur. La fragilité de son âme. Caché derrière le masque du rire une terrible sensibilité s’y trouvait. La tristesse d’un enfant le transperçait. La souffrance de ces amis lui faisait mal. Il rêvait qu’on le prenne dans les bras avec douceur et amour. Il rêvait qu’on lui parle comme si il était la chose la plus délicate existant sur terre. Il rêvait qu’on lui apprenne à être lui. La vie, cette terrible mère lui fit signe pour le guider. Mais il continuait a prendre la vie, sa vie, son coeur comme un jeu ou rien n’était pris au sérieux. Et puis un jour une rencontre bouleversa la vie du clown. Il faisait ce qu’il faisait toujours faire rire, amusé, montré que rien ne pouvait l’atteindre… il ne laissait pas la place pour le silence, la douceur, la tendresse, la délicatesse… tout ce qu’il recherchait…il prenait toute la place… car il avait tellement peur de ne pas être aimé… mais un jour, le silence c’est installé… son coeur prit peur… mais il continuait face à l’autre à rire… mais la vie lui envoya un message pour lui dire que c’était la fin. Qu’on aimait rire mais plus avec lui… car on avait envie de douceur de tendresse… et le silence s’installa… mon petit​ clown se regarda dans le miroir ce qu’il vit fit couler son maquillage… un homme que personne ne connait car il n’a donné a personne l’occasion de le connaître… son coeur ce déchira… il prit le temps du silence … il commença par être doux avec lui… il prit un coton et commença a enlever le maquillage qui masque son coeur et la douceur de son âme…Aujourd’hui, il ne sait pas comment faire…Comment faire pour ne pas avoir peur d’être douceur, tendresse… Mais il est en marche… et il dit merci de ce terrible message reçu de la vie…

Anne Van den Sande

Et vous avez-vous un masque ?

Il est bon de prendre le temps de regarder les traits de son visage. De se regarder dans les yeux et de se poser la question ” Qui suis-je ?” Qu’elle est le mot qui me définit, qu’est ce qui fait ma différence ? Ce que je vois est ce moi ou le produit de mon imagination ? J’ai mi du temps à découvrir qui je suis, je les appris le jour ou on a voulu me détruire, ou des personnes avaient choisi de m’abattre. Cette épreuve m’a permis d’aller au plus profond de moi et à ouvrir les portes de mon coeur et de mon âme.Êtes vous prêt.e à ouvrir votre coeur ? Regardez-vous que voyez-vous ?

0 views0 comments

Recent Posts

See All