Un des secrets des grands orateurs


Tout bon discours commence par cette question : qui est mon interlocuteur, mon public, à qui je m'adresse ?

Beaucoup font l'erreur de penser qu'ils sont le personnage principal de leur discours ou que puisque c'est clair pour eux ça le sera aussi pour tout le monde. Eh bien non, ce sont les personnes qui t’écoutent qui en sont les personnages principaux et ils ne leur ressemblent pas forcément.

Souvent, on se dit que l’on va parler DEVANT un public, ce qui est faux car on parle À un public, à des personnes.

✅ Tu es là pour les autres et non pour toi.

En pensant que tu parles DEVANT eux, tu mets une barrière entre toi les personnes qui t'écoutent au lieu de les prendre en considération pour créer un lien, un échange... Un regard, une émotion, ce sont déjà des échanges avec le public.

Pour mettre le public en écoute voici 4 points importants :

✅ Capter l’attention

✅ Créer de l’engagement

✅ Provoquer un échange

✅ Partager son expérience

Pour connaitre son public voici quelques questions à se poser.

✅ Qu’est ce qui l’intéresse ?

✅ Quelle typologie

✅ Quelle est son énergie ?

✅ Quelles sont ses attentes, ses priorités, ses préoccupations majeures ?

✅ Que sait-il du sujet ?

✅ Est-ce le moment de lui parler ?

✅ Est-ce que ce que je souhaite partager va être utile ?

✅ Parles-tu à 1, 2, 300 personnes ? Cela change le style et l’énergie de ta parole.

Plus on s’interroge, mieux on sera préparé, plus ton langage sera adapté, tu ne perdras pas de vue de bien traduire ta pensée, ton expertise, de manière simplifiée, imagée et n'hésite pas à raconter des histoires.

Parler à l'autre, c'est être dans un dialogue en permanence et non dans un monologue.

Pose des questions qui demandent une réponse ou des questions de rhétorique, cela permet aux personnes qui t'écoutent d'être dans la réflexion, l'action et ainsi de sentir que ce tu partages lui est personnellement adressé.

Le regard à une grande importance por capter l'attention

On doit sentir que tu t’adresses aux personnes qui t'écoutent, ne regarde pas tes pieds, ton Power point, le ciel, tes mains... non c'est le public qui est en face de toi. Quand tu t'adresses à personne tu la regarde, ou alors tu es très timide ou intimidé. Mais même ça, ça se prépare. Souvent, c'est la peur des réactions qui font que tu vas ne pas poser ton regard sur l'autre.

Il ne faut pas avoir peur des réactions des personnes qui t’écoutent, il est important des les prendre en compte et d'avoir les bonne réactions.

Par exemple :

Un membre de l'auditoire a un fou rire ? ✅ Ris avec lui.

Tu veux valoriser une personne de l'assistance ? ✅ Mentionne un propos intelligent qu'il a pu tenir préalablement. L'esprit d'équipe n'en sera que renforcé.

Il baille ? ✅ Réveille-le en augmentant le volume et en parlant moins vite ou en faisant des silences.

Il a l'air perdu ? ✅ Éclaire sa lanterne en donnant un exemple.

Il fait la moue quand tu prononces un mot ? ✅ Trouve un synonyme, il n'a sans doute pas compris. Ou reformule ta pensée.

Mais ne fais pas comme si tu n'avais rien vu ou entendu. Le ou les personnes qui sont là, on besoin de sentir, voir que tu es attentif à eux.

Sauf si ce sont de troubles fête alors ne leur donne pas plus attention, reste avec ceux qui sont là pour écouter. Et tu verras que le fait de ne pas t'en occuper, le soufflet retombera.

📌 Le devoir de l'orateur est de ne pas décevoir son public, ni de le sous estimer, ni de le surestimer non plus. Quand on partage sa parole, c’est à nous de faire en sorte de lui simplifier la tâche et de lui offrir un discours convaincant sans jamais oublier qu'il est là.

La star c'est lui et pas vous. Sans public pas de discours, de réunion, de conférence, de show...

Anne Van den Sande

7 views0 comments

Recent Posts

See All