La Peine de Mort, est-elle encore Vivante ?

Alors, attention, avertissement : tout ce que je vais vous dire n’engage que moi ! Même si je crois avoir raison. Je vous partage mes idées dans ce pays qui défend la liberté d’expression et qui a abolit la peine de mort ! En France nous étions les derniers d’Europe à le faire, mais on l’a fait, Cocorico ! Alors, si la guillotine n’est plus au-dessus de nos têtes depuis 1981, merci Monsieur Mitterand, la peine de mort ne se serait-elle pas encore vivante sous une autre forme que le couperet au-dessus de nos têtes ?

Ne l’oublions pas : la peur, ça fait peur ! Je m’explique : on se souvient du pouvoir des punitions ? Eh bien parce que nous en avions peur, on réfléchissait à deux fois avant de passer à l’acte ! C’est pareil pour la peine de mort : Si tu tues, on te tue en retour. Pas mal le deal, non ? Ca marche dans une certaine mesure… Mais est-ce que ça marche et, surtout, est-ce vraiment juste ?

Un petit retour en arrière me semble utile pour comprendre comment nous en sommes arrivé à accepter une idée qui n’est plus d’actualité depuis 1981, je le rappelle.

Vous avez tous entendu parler de la Loi du Talion, hein ? Ben voilà c’est là que tout à commencé ! Vous savez, cette loi qui dit « œil pour œil, dent pour dent » ? Moi, si j’avais été victime de cette croyance, je n’aurais plus de dents depuis quelques années ! Et comme toutes les doctrines, qui deviennent des dogmes, on interprète. Ben oui quoi, il suffit de prendre un verset de la Bible au hasard, tu le fais lire par 10 personnes, eh bien, tu auras 10 interprétations différentes ! Et là, ça dérape : « tu m’insultes, je te tue ! » Un mot de travers, une idée tordue, un mauvais regard et hop on te décapite ! Tu parles d’une dérive !

Les dogmes aveuglent notre intelligence, notre personnalité ! Pire : ils nous privent de personnalité : nous sommes formatés ! Et ce formatage, ça s’appelle le fondamentalisme, l’extrémisme et tous deux sont les ennemis de la liberté d’expression ! Croire, penser, dire, vexer, se tromper même, deviennent-ils un péché mortel ?

Le dogme devient « tranchant », ah merde, affreux jeu de mot oups !

Devons-nous, nous taire et accepter ses lois sous peine de mort !? Par peur d’y passer aussi ? Cette peur ne m’aura pas ! Plutôt mourir ! (oui je sais, je suis mortellement drôle) La peine de mort tue le courage, la loyauté, la tolérance et l’amour ? Et hop tout ça à la trappe (oh merde, encore un affreux jeu de mot !) Des caricatures, de l’humour (même douteux ou de mauvais goût, on s’en fout, ça c’est un autre débat), des mots un peu de travers et couic : on te tranche la tête !

Comment ? Des fondamentalistes considèrent une caricature comme une insulte. On se calme hein ! On est en 2020 et il est grand temps d’apprendre à faire preuve d’auto dérision et surtout d’être moins susceptible hein ! On se détend ! Tiens, au fait, vous saviez que les chrétiens ont eux aussi vécu leur époque de fondamentalisme ? On appelait ça l’Inquisition, on brulait au bûcher pour des idées… Nous aussi on a fait notre crise d’adolescence hein ! (Je sais de quoi je parle, j’en ai une à la maison, je vis l’inquisition au quotidien)

Le calendrier musulman indique que nous sommes en 1442…Doit ont laisser les extrémistes vivre leur Moyen Age à eux ! Et nous imposer leurs dictatures de l’égo ? Nous n’en sommes pas arrivés là pour accepter ces menaces abjectes de peine de mort ! Cette peine de mort ne chercherait elle pas à mettre en cause notre liberté, celle que nous avons façonnée depuis des dizaines d’années !

En ce qui me concerne :  Je mets à mort la peine de mort car je suis pour la liberté de vivre et de respirer, la liberté d’aimer ou de haïr, la liberté de respecter ou de me moquer, je suis pour la liberté d’expression, je ne mettrai pas à mort mes idées, ma parole sous peine de mort, je refuse d’avoir peur, je continuerai à faire ce métier et à vous exprimer mes idées, non pour qu’elles deviennent vos croyances, mais pour vous montrer que nous avons un devoir : celui de continuer à libérer notre parole dans la bienveillance, le respect, l’humour, les caricatures  et la tolérance pourtant prôné par toutes les religions !

L’humour est puissant, il met à mort nos croyances pour que de nouvelles idées et réflexions émergent en nous et nous offrent notre liberté d’expression et de pensée !

Tout ceci n’engage que moi à vous de vous sentir libre de penser et de libérer votre parole en toute bienveillance.

Anne Van den Sande

3 views0 comments

Recent Posts

See All