Et si la prise de parole commençait par soi !


Peux tu répondre à ces questions

  • Comment te-parles-tu ?

  • Quel type de dialogues interne pratiques-tu quand tu te parles à toi-même ?

  • Te parles-tu avec bienveillance ?

EXEMPLE : Oh mais que vois-je tant de bonté et de grandeur, toi tu me plais.

  • Te critiques-tu en permanence ?

EXEMPLE : oh mais tu as vu ce nez ? non mais c’est un rock, un pic,...

Es-tu capable de te féliciter ou tu n’es jamais satisfait de toi et de ce que tu fais ?

EXEMPLE :

  • Oh mais c’est nul, j’arrive à rien !

  • Bravo oh mais je suis trop fière de moi.

On n’y pense pas beaucoup et peu de formateurs passent par cette étape fondamentale, mais la qualité de tes prises de parole commence par la qualité des dialogues internes que tu te fais.

Comment peux-tu espérer motiver, chercher l’engagement, convaincre ou enthousiasmer ton entourage ou ton audience si toi, déjà avec toi-même, tu ne sais pas te parler avec bienveillance et force de conviction ?

Comprenons-nous bien : ce point est essentiel et probablement le plus important dans la qualité de chacune de tes interventions.

As-tu déjà assisté à une présentation où tu sentais que la personne n’y croyait même pas elle-même ?

Eh bien, il y a de fortes chances que cette personne… n’y croyait pas du tout, ne croyait pas en elle, mais, pour des raisons qui lui sont propres, elle devait le dire…

Se connaître soi et surtout se réconcilier avec soi-même est la base d’une prise de parole qui fait mouche !

Anne Van den Sande

1 view0 comments

Recent Posts

See All